top of page

Le Hamas n'est pas la Palestine



Je condamne avec la plus grande sévérité les attentats du Hamas, inhumains, barbares, génocidaires et indignes d’êtres humains. Seulement je ne mélange pas Hamas, emblème d’un terrorisme qu’il faut combattre, et la Palestine.


Dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, des députés se confondent. Dans l’affaire qui préoccupe le monde la France n’est pas à gauche, la France n’est pas à droite ; la France c’est toute la France. En d’autres temps la politique du Général de Gaulle eut été la suivante: deux États.


Il ne faut renvoyer dos à dos l’agresseur et l’agressé, ni ignorer la réalité et la complexité de ces sujets ; le droit légitime à la défense n’est pas le droit à la vengeance indiscriminée et le Hamas n’est pas le peuple palestinien.


Dans quel cas l’insurrection est-elle le plus sacré des devoirs ? Ce n’est pas en soufflant sur les braises que nous éteindrons le feu, l’urgence de l’urgence est de favoriser une solution, Israéliens et Palestiniens ont le droit de vivre ensemble sur un territoire, mais chacun sur son territoire. Et halte aux incursions et colonies ! C’est à la communauté internationale de trouver ce territoire et de le faire respecter, car cette affaire qui dure depuis 1948 et qui est repoussée sans cesse va finir par nous exploser à la figure.




Comments


bottom of page